Europe Day

A joint declaration from the Mayors of Sztum, Ritterhude and Val-de-Reuil:

We, the European Mayors of Sztum, Ritterhude and Val-de-Reuil, more than 70 years after Robert Schumann's Declaration, on this day of celebration of Europe, declare:

For more than a year, we have been at war, each one within its borders, against the same enemy. This historic health crisis hits all of our peoples hard, and, from confinement to deconfinement, exhausts the best wills and separates friendly nations.

In our communities, far from having succeeded, this crisis has strengthened our ties and our friendship. It will allow us to bounce back and invent new ways of working.

In our schools, our children continue their exchanges by videoconference, to discover, introduce and understand each other and work on a common biodiversity project.

In our associations, exchanges continue and new "virtual" ways of measuring, meeting and inviting each other are imagined.

In our events, commemorations and national holidays, although at a distance, we are together, gathered.
Far from having divided us, on this day when, all of us, we hope to see it recede, when it becomes possible for everyone to envisage a way out, this crisis has enabled us to rethink our cooperation and to initiate "virtual" actions that will soon become “face-to-face” around the issues that we all share: the fight against global warming, access for all to Culture and Sport, Health, sustainable development, exchange, sharing and friendliness.

Before, to finally be able to really "find" yourself

DECLARATION COMMUNE
Nous, Maires européens de Sztum, Ritterhude et Val-de-Reuil, plus de 70 ans après la Déclaration de Robert Schumann, en cette journée de célébration de l’Europe, déclarons :
Depuis plus d’un an, nous sommes en guerre, tous, chacun dans ses frontières contre le même ennemi. Cette crise sanitaire, historique, touche durement l’ensemble de nos peuples, et, de confinements en déconfinements, épuise les meilleures volontés et sépare les nations amies.
Dans nos communes, loin d’y être parvenue, cette crise a renforcé nos liens et notre amitié. Elle nous permettra de rebondir et d’inventer des fonctionnements nouveaux.
Dans nos écoles, nos enfants poursuivent par visioconférence leurs échanges, à se découvrir, se présenter et se comprendre et travailler sur un projet commun de biodiversité.
Dans nos associations, les échanges continuent et de nouvelles façons « virtuelles » de se mesurer, se croiser et s’inviter s’imaginent.
Dans nos manifestations, commémorations et fêtes nationales, bien qu’à distance, nous sommes ensemble, réunis et rassemblés
Loin de nous avoir divisée, en ce jour où, tous, nous espérons la voir reculer, où il devient à chacun possible d’envisager une issue, cette crise nous a permis de repenser nos coopérations et d’initier « en mode virtuel » des actions qui bientôt redeviendront « présentielles » autour des enjeux que, tous, nous partageons : la lutte contre le réchauffement climatique, l’accès de tous à la Culture et au Sport, la Santé, le développement durable, l’échange, le partage et la convivialité.
Avant, de pouvoir enfin vraiment se « retrouver »